Le Métier de musicien d'orchestre

Le Métier de musicien d'orchestre

20,00 €
VERSION PAPIER UNIQUEMENT

Partager:
Le Métier de musicien d’orchestre.
Du concours d’entrée au départ en retraite

Le Métier de musicien d’orchestre réunit la plupart des articles publiés par Antoine Pecqueur dans La Lettre du Musicien entre 2008 et 2014.
En 300 pages, il fait le tour des grandes étapes de la vie du musicien d’orchestre, du concours d’entrée au départ à la retraite.
Une somme indispensable au musicien d’orchestre et qui passionnera tous ceux qui s’intéressent à cet univers.

Préface de Christian Merlin, critique musical au Figaro.

 

• Formation et entrée dans l’orchestre
• La carrière
• Des répertoires spécifiques
• Les conditions de travail
• L’orchestre est-il une entreprise comme une autre ?
• Les relations avec le chef d’orchestre
• De nouveaux modes de fonctionnement
• Les actions culturelles en plein essor
• La santé des musiciens
• La reconversion

Format 150 x 210, 300 pages


Lire ici la critique parue dans La Revue musicale suisse


« Quel métier complexe et pétri de contradictions que celui de musicien d’orchestre ! Salarié comme un employé de bureau, il a des horaires syndicaux et des obligations de service, se préoccupe de sa protection sociale et de ses cotisations retraite. Artiste, il est musicien à part entière et recherche l’excellence instrumentale au service des compositeurs. »

Christian Merlin

 

Les orchestres sont aujourd’hui confrontés à des bouleversements de tous ordres.
Artistiquement, avec l’apparition de nouvelles formes de concert, l’évolution du rapport entre le chef et les musiciens, le développement de l’interprétation “historiquement informée”…
Pédagogiquement, avec l’essor des actions envers le jeune public et les publics dits empêchés, et le rôle accru des orchestres de jeunes.
Economiquement, avec une raréfaction des subventions publiques, la pression du taux de fréquentation, le développement du mécénat et de la communication…
Dans ce contexte, le métier de musicien d’orchestre se réinvente au quotidien…

Antoine Pecqueur