Piano 27
Piano 27

Piano 27

15,00 €
VERSION PDF

Année 2013.
attention, le nombre de téléchargements est limité

Autre version disponible :
Piano 27 - version papier - 15,00 €
Partager:

A l’affiche Yuja Wang, beauté et charme du piano
Le regard de François-Frédéric Guy

Dossier  “Du clavecin au piano” La musique pour clavecin au piano — Louis Diémer et Marcelle Meyer, deux précurseurs — Faut-il suivre le traité de clavecin de Couperin ? — L’avis du pianiste Alexandre Tharaud et du claveciniste Pierre Hantaï — Travailler les ornements au piano

Pédagogie Travailler la Sonate Pathétique de Beethoven — Un maître du passé : Alfred Cortot — Un maître d’aujourd’hui : Dominique Merlet — Du bon usage du métronome

Anniversaires Poulenc, CPE Bach, Britten, Liadov, Magnard, Ohana, Ropartz

Concours nationaux et internationaux

Histoire Les doléances de Mozart, Beethoven et d'autres quant aux pianos dont ils disposaient — La résistible ascension des pianos Steinway  — L’histoire du piano en Chine

Piano d’aujourd’hui Le clavier bien détourné — Jazz à deux pianos

Instruments Les pianistes face à leur piano — Visite d’usine : d’où vient le bois des pianos Yamaha ?  — Pianos acoustiques, claviers numériques : les nouveautés

Editions musicales, partitions, méthodes et recueil, CD et livres
ainsi que la partition de deux sonates de Scarlatti offerte par les éditions Wiener Urtext

Du clavecin au Qi gong

Ce numéro paraît au moment où le monde pianistique s’émeut de la vente des pianos Steinway à un fonds d’investissement américain, un événement qui crée l’incertitude sur l’avenir à long terme de ce prestigieux label (p. 99). Verrons-nous un jour “Steinway made in China” ? Y a-t-il aujourd’hui une alternative à Steinway, comme au 19e siècle avec Erard, avant que la marque américaine n’ait conquis le quasi monopole dans les salles de concerts ? (p. 94)
A l’affiche Tout d’abord, gros plan sur le pianiste François-Frédéric Guy qui parcourt avec nous le contenu de ce numéro (p. 4). En tête d’affiche, nous avons choisi cette année Yuja Wang, grande musicienne aussi belle que virtuose, qui incarne à merveille la nouvelle génération des pianistes chinois. (p. 9)
Histoire Certes, la Chine inquiète, qui envahit tous les marchés, dont celui de la fabrication des pianos. Mais elle affiche une véritable passion pour cet instrument. Après de timides débuts dans les année 1900 et malgré les tourmentes politiques, elle dispose aujourd’hui d’une bonne école de piano et d’une pléiade d’excellents pianistes. Equilibre et mesure, force dans la souplesse, énergie et détente : l’école chinoise se réfère à ses traditions culturelles et aux arts martiaux comme le Qi gong (p. 100).
Dossier Curieusement, ces qualités sont celles dont se réclamaient, à leur manière évidemment, les clavecinistes en France au 18e siècle : il suffit de relire la méthode de Couperin (p. 29) ! Entrons dans ce monde privilégié où les salons se paraient de clavecins richement décorés, pour lesquels Couperin lui-même, Rameau et bien d’autres écrivaient des pièces aux titres charmants : Les Barricades mystérieuses, Le Bavolet flottant, La Séduisante, La Rafraîchissante ou Les Petits Marteaux… Du clavecin au piano : comment se passa la transition ? (p. 18). Mozart et Beethoven se plaignaient beaucoup des premiers pianos (p. 88), Beethoven, surtout, dont les instruments ne résistaient pas toujours à ses accès de passion ou de rage ! Aujourd’hui, les pianistes n’hésitent plus à entrer dans le pré carré du clavecin.
Pédagogie Même imparfaits, les premiers pianos n’empêchèrent pourtant pas Beethoven d’écrire ses chefs-d’œuvre. Nous donnons ici des conseils pour l’interprétation de deux mouvements de sa Sonate “Pathétique” (p. 40). Deux portraits enrichissent ce chapitre, ceux d’Alfred Cortot, maître du passé, et de Dominique Merlet, maître d’aujourd’hui.
Anniversaires L’année 2013 est celle de la disparition de Francis Poulenc (1899-1963), qui écrivit plusieurs belles pièces pour piano. Occasion d’un grand hommage (p. 76).
Facture Contre vents et marées, les fabricants continuent à améliorer et à innover : nous détaillons ici les nouveautés dans la facture des pianos acoustiques, ainsi que celles des claviers électroniques (p. 116). Yamaha est le seul grand facteur à proposer aujourd’hui une nouvelle gamme de pianos. Nous vous convions à une visite de son usine de bois dans l’île de Hokkaido au Japon (p. 113).
Editions Présentation des partitions, livres et CD parus cette année. Nous remercions les éditions Universal de nous offrir deux Sonates de Scarlatti (p. 148) extraites de leur nouvelle collection Urtext Primo.    

Michèle Worms