Piano 12

Piano 12

8,00 €
VERSION PDF

Année 1998

Partager:
Variations énigmatiques
A l’affiche

Le regard de Jean-Claude Pennetier

Martha l’indomptable

Les pianistes du secret

Celebration Chopin

Chopin le solitaire

Le langage de Chopin

Chopin et l’opéra

Chopin pédagogue

La “Fantaisie-Impromptu”

Chopin vu par Delacroix

Chopin et la critique en France

Un retour à Chopin ?

L’ombre de Chopin

Le Concours Chopin de Varsovie

Abdel Rahman El Bacha : la passion de l’équilibre

Roger Muraro : les Polonaises

Jouer Chopin aujourd’hui : enquête

Florilège discographique

Avant le piano

Frescobaldi : orgue, calme et volupté

Bartolomeo Cristofori, l’homme qui inventa le piano

Cimarosa, du clavecin au pianoforte

Anniversaires

Francis Poulenc

Heitor Villa-Lobos

Contemporain

Karlheinz Stockhausen

Jazz : apprendre à improviser

Saison

Festivals

Florilège d’une saison

Ecole

L’école française de piano

Pédagogie

La leçon de piano de Jean-Claude Pennetier

Comment travailler une œuvre ?

Le mystère du toucher

Concours nationaux et internationaux : annonces, résultats
L’instrument

Pianos silencieux

Nouvelles des firmes

Blüthner : une nouvelle usine

Editions comparées

Le Suites de Haendel

Guide partitions, livres, disques

Chopin sur internet

La parole aux lecteurs

Variations énigmatiques

 Lecteurs de la revue PIANO, qui êtes-vous ? Que demandez-vous à votre revue ? Première énigme. Nous avons essayé d’en trouver la réponse en incluant dans la revue, l’année dernière, un petit questionnaire. Vous avez été nombreux à y répondre et nous vous en remercions. Nous publions, cette année, les résultats. Dans ce numéro, nous avons essayé de vous donner satisfaction sur certains points, dans la mesure du possible. Ainsi, l’une des rubriques préférées de nos lecteurs est : “Les interviews de grands pianistes”. Nous sommes bien d’accord, mais voilà déjà un problème, si l’on sait que certains des grands pianistes actuels refusent de s’exprimer, tant sur leur expérience personnelle que sur leur art. Michel Schneider s’est mis à l’écoute de ces pianistes du secret, dont certains finissent par se refermer totalement sur leurs touches d’ivoire.

Martha Argerich fait partie de cette catégorie. C’est un portrait et des témoignages que nous vous proposons sur cette lionne qui, comme par hasard, adore Horowitz, grand dépressif, et eut affaire à un Michelangeli secret et fuyant, deux pianistes aussi insaisissables qu’elle !

Heureusement. Jean-Claude Pennetier, Abdel Rahman El Bacha, Roger Muraro, Florent Boffard et bien d’autres pianistes acceptent de s’exprimer, et il est toujours passionnant d’entendre ce qu’ils ont à nous dire.

L’année 1999 verra la célébration du cent cinquantième anniversaire de la mort de Frédéric Chopin. Français ou Polonais ? Classique ou romantique ? Conservateur ou novateur ? Chopin a une “image brouillée”, pleine de malentendus et d’ambiguïtés, bref, plutôt énigmatique. Il fut encensé de son vivant pour de bonnes et mauvaises raisons – ainsi, son ami Delacroix parle de ses « délicieux petits morceaux » ! Son destin de compositeur fut, plus que d’autres, tributaire des interprétations : objectives ou subjectives, sentimentales ou sèches, féminines ou viriles… Chopin revit aujourd’hui : des compositeurs et de jeunes pianistes nous disent ce qu’il représente pour eux.

Les compositeurs et les artistes “d’avant le piano” sont, bien sûr, au plus haut point énigmatiques, puisqu’on sait d’eux fort peu de chose ! De plus, ayant écrit pour d’autres instruments que ce pianoforte inventé par Cristofori, ils offrent de ce fait à l’amateur un plaisir rare.

De nos jours, s’il existe un compositeur mystérieux, c’est Stockhausen le mystique, “visionnaire jusqu’au vertige” selon Florent Boffard. Certaines de ses pièces pour piano sont jouables par des amateurs.

Nous étudions dans ce numéro les mystères d’une œuvre, la Fantaisie-Impromptu de Chopin. Nous étudions aussi le mystère de ce fameux “toucher” des grands pianistes, qui réside dans leurs doigts et dans leur sensibilité, mais aussi dans la mécanique même du piano.

Secret sans le vouloir est ce pianiste qui, muni d’un casque, s’extasie tout seul devant une partition, sans que l’on entende le moindre son ! Voici venir le règne des pianos silencieux.

Michèle Worms