Dossier Becs & anches
Dossier Becs & anches

Dossier Becs & anches

10,00 €
VERSION Papier

Un dossier spécial
publié dans le numéro 484
de La Lettre du Musicien
(octobre 2016)

Autre version disponible :
Dossier Becs & anches (484) version pdf - 10,00 €
Partager:

Les anches

Mise en vibration par le souffle du musicien, cette lamelle permet de produire le son sur certains instruments à vent. Simple, l’anche vibre et bat sur le bec de l’instrument (clarinette, saxophone) dont elle est rendue solidaire par la ligature. Double, ses deux languettes sont ligaturées sur un tube et leur vibration est contrôlée par le souffle et la pression des lèvres de l’interprète (hautbois, basson).

Les becs

Le bec est fabriqué le plus souvent en ébonite. L’alternative à l’ébonite est le métal, mais c’est une production bien plus confidentielle, car limitée au saxophone et à un style de musique bien particulier, le jazz. La production de becs fait beaucoup appel aux machines à commandes numériques, seules à même d’assurer une fabrication avec un niveau de précision hors de portée de l’être humain.

Du côté des nouveautés

Les fabricants font preuve d’un dynamisme réjouissant dans le domaine des becs et des anches. Tour d’horizon des nouveautés marquantes chez les principaux fabricants présents sur le marché français.

Les ligatures

La ligature, qui permet de fixer l’anche sur le bec de l’instrument, joue un rôle non négligeable dans la production du son. Elle est fabriquée dans différents matériaux, plus ou moins nobles : cuir, métal, plastique, cordon tressé…
Dossier réalisé par Marc Rouvé

Les instruments à vent représentent sans doute la famille la plus vaste et la plus variée de l'instrumentarium classique. Les accessoires destinés à ce type d'instruments sont multiples. Pour ce dossier, nous avons choisi de nous concentrer sur les becs et les anches qui jouent un rôle essentiel dans l'émission du son et le confort de jeu. Un domaine où la tradition côtoie avec bonheur les technologies de pointe.